Hiroé NAMBA, violon — Vincent VENRIES, violon — Damien CALATAYUD, alto — Alexandre PERRONY, violoncelle — Pierre COURTHIADE, piano — Quentin DUPRAT, musicologue

Hiroé NAMBA

Hiroé NAMBA est née à Tokyo, et commence l’étude du violon dès l’âge de trois ans. Plus tard, c’est au sein de l’illustre Université Nationale de l’Art et de la Musique de Tokyo qu’elle poursuit ses études. C’est alors qu’elle travaille avec Yoshio UNNO et Chikashi TANAKA, et obtient le prix Ataka. Le premier prix de l’Université de l’Art et de la Musique qui lui est décerné en fin d’études récompense ces années de travail au plus haut niveau. Puis Hiroé entame sa carrière professionnelle en intégrant le prestigieux Tokyo Metropolitan Symphony Orchestre. Là, ses qualités de virtuose sont vite remarquées. Ainsi, elle est invitée à jouer en soliste les grands concertos du répertoire. Plus tard, l’artiste décide de se rendre à Paris afin de rencontrer de célèbres violonistes tels que Michèle AUCLAIR ou encore Jean-Jacques KANTOROW…Lauréate du concours international de Belgrade, elle obtient également le prix de Suisse Romande lors du concours international Tibor VARGA.

C’est en 1987 que la brillante violoniste intègre l’Orchestre d’Auvergne comme co-soliste et, là encore, joue très fréquemment comme soliste et violon solo jusqu’en 2000. Egalement membre du Trio Sibelius, elle enregistre plusieurs disques salués par la presse spécialisée et recevant les plus hautes récompenses. Aujourd’hui encore, artiste indépendante, Hiroé NAMBA est sollicitée par la radio et la télévision.


Vincent VENRIES

Vincent VENRIES commence le violon à l’âge de dix ans à l’école de musique d’Aurillac puis intègre le Conservatoire National de Région de Montpellier. Il obtient son Diplôme d’Études Musicale de violon en 1995 à Clermont-Ferrand. Il prépare ensuite à Saint-Étienne le Diplôme Universitaire de Pédagogie Musicale ainsi que le Diplôme d’État qu’il valide en 1998. Il travaille notamment avec Solange DESSANE et Véda REYNOLDS. Passionné par l’improvisation, il participe aussi à des stages du Centre des Musiques Improvisées avec Didier LOCKWOOD et Jean-Claude FORENBACH. Son éclectisme le conduit à intégrer des ensembles très divers, allant de la musique baroque de Da Camera, en passant par les musiques de films du Seventh Art Orchestra et la chanson française de Baptiste ELBÉ, Yvan MARC ou Julien ESTIVAL, jusqu’à la variété, avec le groupe Wazoo,qui l’amène à jouer dans toute la France. Il enseigne aujourd’hui le violon au Conservatoire à Rayonnement Régional de Clermont-Ferrand et dirige l’Ensemble de Musiques du Monde avec lequel il explore les répertoires traditionnels de différents pays et monte plusieurs projets autour de la musique auvergnate avec les violoneux de l’Artense, la musique irlandaise avec François BREUGNOT, la musique malgache avec Tao RAVAO et la musique indienne avec Henri TOURNIER et Prabhu EDOUARD.


Damien CALATAYUD

Damien commence l’alto à l’âge de 7 ans et obtient son diplôme d’études musicales au conservatoire de Clermont-Ferrand. Il poursuit ses études au conservatoire de Boulogne Billancourt et travaille avec Isabelle LEQUIEN et Michel MICHALAKAKOS. Pendant son cursus, il remporte un cinquième prix et un prix contemporain au concours Franco-Ibérique des jeunes altistes.

En 2013, il est admis au conservatoire national supérieur de Lyon et travaille avec Christophe DESJARDINS et Fabrice LAMARE. Dans la même année, il remporte le premier prix au concours national de Lempdes.

Pendant ses études supérieures, il s’oriente principalement vers la pratique orchestrale et a la chance de participer à de prestigieux festivals (Bayreuth, la Chaise-Dieu, Musethica…) Il exerce en parallèle un travail poussé en musique de chambre, entre autres avec le quatuor Safran, ensemble avec lequel il fait de nombreuses représentations.

Damien obtient son diplôme de master au conservatoire national supérieur de Lyon en 2018. Par la suite, il est régulièrement amené à travailler avec l’orchestre national de Lyon et l’Opéra de Lyon. En plus de cela, il devient membre des ensembles « SYLF » et « Les Siècles Romantiques » qui l’entraînent dans de nombreux projets musicaux.

En 2020, malgré l’effondrement du secteur culturel, il participe au festival « Musique en ré » en tant que soliste et a la chance de jouer aux côtés de musiciens de renommée internationale comme Sarah Nemtanu, Pierre Fouchenneret et Romain Descharmes.

Récemment, il intègre l’Orchestre Symphonique des Dômes à Clermont-Ferrand et devient membre de l’Ensemble des Volcans.


Alexandre PERONNY

Après l’obtention de ses diplômes (D.E.M.) en violoncelle et musique de chambre aux Conservatoires de Clermont-Ferrand et Rueil-Malmaison, Alexandre manifeste un goût prononcé pour l’éclectisme, ce qui l’amène à travailler sur des projets d’esthétiques diverses tant en musique classique (Orchestre d’Auvergne, Orchestre Poitou Charente, Orchestre Symphonique des Dômes, Duo Népenthès, Quatuor Basalte) qu’en musique actuelle, au côté de nombreux artistes de chansons française (Roulotte poum tchak, Eryk.e, Yvan Marc) ou d’horizons plus lointains (compagnie l’Auvergne imaginée, Babayaga, Jeff Toto Blues).

Les rencontres l’ont également amené à travailler avec des conteurs comme Yannick Jaulin, des compagnies de théâtre comme la compagnie DF ou encore la poétesse Chantal Dupuy-Dunier. Alexandre a eu la chance de participer à des voyages musicaux à l’étranger qui l’ont amené à jouer au japon, en écosse, en Italie, en Belgique ou même au Maroc. Alexandre est violoncelle solo de l’Orchestre Symphonique des Dômes depuis 2005. Il enseigne dans le projet Demos Clermont-Ferrand.


Pierre COURTHIADE

Pierre COURTHIADE commence le piano à l’âge de huit ans. Après une formation complète, il obtient une médaille d’or de piano au Conservatoire National de Région de Clermont-Ferrand.

Il poursuit des études d’accompagnement à Paris avec Christine ROUAULT-LOUCHARD, tout en travaillant régulièrement depuis 1989 le répertoire pianistique avec Éric HEIDSIECK.

Ses qualités d’accompagnateur et de musicien de chambre lui donnent l’occasion de travailler avec des musiciens d’orchestres (Orchestre d’Auvergne, Orchestre d’Île-de-France, Orchestre de Tel-Aviv, Orchestre de Bordeaux-Aquitaine, Philharmonique de Radio-France).

Il collabore aussi avec des ensembles (Chœur régional d’Auvergne, Musica Mediante, Centre Lyrique Clermont – Auvergne…).

L’occasion de se déplacer pour de nombreux concerts lui est aussi régulièrement offerte, notamment à l’étranger comme à Hammamet en Tunisie, en Suisse, Egger en Hongrie, en 1999 à Tokyo et en 2000 à Sapporo au Japon, en 2002 en Croatie, au Pérou et en Norvège en 2004 et 2006, en Allemagne en 2009 et 2010, au Japon en 2012.

Membre fondateur du festival « Musiques Démesurées » de Clermont-Ferrand, il participe à de nombreuses créations. Il est également invité aux concerts de l’Orchestre National d’Auvergne pour les parties de clavier d’orchestre et comme pianiste invité pour des concerts de musiques de chambre. Actuellement pianiste-accompagnateur au Conservatoire à Rayonnement Régional Emmanuel-Chabrier de Clermont-Ferrand, il est membre du Quatuor des Volcans.


Quentin DUPRAT

Quentin DUPRAT est actuellement engagé dans un doctorat en musicologie dont la thèse, préparée à l’IHRIM et à l’Université Lumière Lyon 2 sous la direction d’Emmanuel REIBEL et de Jérôme ROSSI, s’intitule De Harry Potter à Fantastic Beasts : la musique face à l’œuvre-monde de J. K. ROWLING.

Il a débuté ses études musicales au Conservatoire Emmanuel-Chabrier par le piano. Il a passé un Baccalauréat de spécialité Arts-musique au lycée Jeanne-d’Arc de Clermont-Ferrand et s’est distingué au Concours Général des lycées en éducation musicale avec un deuxième accessit, soit le cinquième au rang national.

Titulaire d’un master en musicologie obtenu à l’Université Lumière Lyon 2 et de diplômes du Conservatoire de Lyon, il oriente ses travaux de recherche vers la musicologie du cinéma en travaillant notamment sur les bandes originales des films du Wizarding World.

Son activité de professeur le conduit à enseigner au Conservatoire de Clermont-Ferrand et dans les écoles de musique de la région clermontoise. Il assure une charge d’enseignement à l’Université Clermont Auvergne depuis septembre 2020 dans le cadre de la licence Arts du spectacle.

Impliqué dans le rayonnement de la musicologie sur le territoire local, il a fondé en 2019 l’Association des Musicologues d’Auvergne qui compte une quinzaine de membres et dont il assure la fonction de président. Passionné par l’art choral, il chante au sein du Chœur Régional d’Auvergne et dirige la chorale Arc-en-ciel.